Les appareils photographiques


Les boîtiers d'appareils photographiques numériques

Les appareils photographiques ont beaucoup évolué, et comportent maintenant des fonctions automatiques pour aider l'utilisateur à réussir ses photographies. Naturellement, les boîtiers numériques d'aujourd'hui ont remplacé les anciens boîtiers argentiques, ou à pellicule.

Il existe plusieurs gammes de caméra numériques. Les petits appareils compacts, qui se glissent dans la poche, permettent de prendre des photos sans avoir un gros équipement à transporter. Naturellement, la qualité est proportionnelle au prix. C'est plus un appareil photographique pour un amateur ou pour un usage occasionnel.

Les boîtiers reflex numériques sont pour les photographes plus sérieux. Ils sont plus dispendieux, mais beaucoup plus polyvalents, car on peut remplacer l'objectif pour un qui est plus puissant, utiliser un flash externe, des filtres de couleur... et on peut donc l'adapter plus facilement à son travail.

Si on a déjà de l'équipement, on va habituellement se procurer un boîtier qui va accepter les lentilles qu'on possède. C'est pourquoi un utilisateur Nikon va continuer de se procurer de l'équipement Nikon, et qu'un utilisateur de Canon, va faire une mise-à-jour en se procurant un nouveau boîtier Canon. De cette façon, les objectifs, flashs, bagues et filtres seront compatibles avec le nouvel appareil photo numérique.

Selon le type de boîtier numérique, les fonctions sont disponibles par un menu, ou directement par les boutons et molettes de l'appareil. Certaines fonctions sont très utilisées, et si leur accès est difficile, car il faut passer par un menu, cela risque de devenir ennuyeux.

Photo d'un appareil photo numérique Nikon D40
Appareil numérique Nikon D40

Par exemple, mon appareil de base, un Nikon D40, ne permet pas de changer la sensibilité ISO directement sur le boîtier, et je dois passer par le menu pour l'ajuster. Lors de visites au jardin botanique, pouvoir changer la qualité de RAW a JPG directement sur le boîtier, afin de photographier le nom en JPG, et ensuite la plante en RAW, aurait été bien utile. Ce sont des fonctions que je retrouve maintenant sur mon boîtier D7000.

Photo d'un appareil photo Nikon D7000
Appareil photo numérique Nikon D7000

Les fonctions automatiques, boutons d'ajustements, et autres fonctions disponibles dépendent du modèle d'appareil photo. La majorité comportent plusieurs modes, comme le mode manuel, la priorité à la vitesse, en priorité d'ouverture... Bien des appareils réflex numériques permettent de faire de la vidéo, comme avec une ciné-camera. C'est excellent, car on peut utiliser les différentes lentilles qu'on possède pour filmer et faire des vidéos.

Le capteur d'un appareil photo vient en deux formats, en DX ou en format FX. C'est la dimension du capteur photosensible qui change, et il sera plus grand pour les caméras de type FX. Le capteur DX mesure environ 23.6 x 15.6mm et le capteur FX mesure 36 x 23.9mm. C'est le premier critère pour choisir un boîtier numérique de type réflex.

Photo d'un appareil photo Nikon D800 de format FX

Une des raisons d'utiliser un boîtier FX, c'est de conserver la focale originale des lentilles des boîtiers argentiques. Quand on utilise une lentille sur un appareil photo DX, la focale devient habituellement plus grande d'un facteur d'environ 1.5. C'est plaisant pour les zooms et la téléphoto, mais pour les prises de grands angles, on va passer de 18 à 27mm, ce qui est ennuyeux.

Le capteur à une surface, et celle-ci est découpé en pixels, ou points. Le nombre de points détermine la résolution de l'image qu'on va produire. Par exemple, un D40 de 6 mégapixels produit des photos de 3008 x 2000, qui donne 6 millions de pixels. Un capteur de 16mp permet des photographies de 4928 x 3264, ce qui permet de faire un crop (découper) de l'image plus facilement.

La majorité des fonctions et dispositifs se ressemblent, ou sont même parfois compatibles d'une marque à l'autre, comme la fixation pour les trépieds. Mais la bayonette de fixation pour les objectifs, les flashs, les blocs de batteries additionnels, les déclencheurs à distances... ne sont habituellement compatibles qu'avec une certaine marque d'appareils numériques. On doit donc bien vérifier que l'accessoire qu'on désire se procurer est bien compatible avec notre boîtier d'appareil photo.

Plus on prend un appareil perfectionné, plus il est lourd, et donc plus encombrant, et plus fatiguant à utiliser sur de longues périodes. Selon le travail, on va souvent utiliser un boîtier plus léger, même si il est moins performant, car les fonctions additionnelles ne sont pas nécessaires.

L'autonomie des piles, la puissance du flash incorporé, la sensibilité ISO maximum, la rapidité de prises en continue... sont toutes des options qui varient, et que selon vos besoins, peuvent devenir nécessaire.

On doit donc avoir une bonne idée du type de photographie qu'on va faire, pour choisir le bon boîtier numérique. Par exemple, avoir la plus grande résolution n'est pas nécessairement l'idéal. Utiliser un boîtier de 16mp pour des photos en RAW va toujours produire des photos de 16mp. Si on désire un format plus petit, on doit le faire en JPG, ou redimensionner l'image à partir du fichier RAW. Si le format RAW d'une 10mp est plus adéquat, elle sera plus plaisante à utiliser, car on aura moins de manipulations à faire.

Le poids de l'appareil, ou sa dimension, peuvent devenir un facteur dans l'achat d'un boîtier numérique. Je fais de la macrophoto d'insectes, et le poids de mon appareil est important, car je le tiens à bout de bras pour ne pas les effrayer.

Il faut donc bien comprendre ses besoins et l'utilisation qu'on va faire d'un appareil numérique pour faire le bon choix. Savoir le type de d'objectifs qu'on va utiliser est aussi important pour s'assurer qu'il sera compatible avec votre boîtier numérique. Une fois qu'on c'est procuré un appareil numérique et l'équippement photographique nécessaire, il ne reste qu'à expérimenter les différentes techniques pour produire de belles photographies.